Du Temps pour Moi Du Temps pour Moi


La lettre d'information du mois de janvier-février



Si cette lettre ne s'affiche pas correctement ou si les images apparaissent décalées (notamment sur Orange),
cliquez ici pour accéder à la version en ligne


 
 

~ Le massage de la nouvelle année ~

Photo bandeau equilibre

"Equilibrance"
Avec le soleil qui se fait plus rare, notre corps biologique est souvent perturbé et fonctionne au ralenti, le corps est plus fatigué, nous manquons d'énergie, le sommeil peut être perturbé, nous devenons parfois plus irritables, le système immunitaire est affaibli et le moral a tendance à baisser, on parle alors de « coup de blues hivernal ».

Les symptômes peuvent être une fatigue intense, la somnolence diurne, un besoin de sommeil plus important, de la tristesse, voire un état dépressif, un manque d'intérêt, une baisse de concentration et d'activité pendant le travail, un stress important, une consommation plus importante de sucre, alcool voire cigarette, une baisse de la libido ou une tendance au repli sur soi. Ces symptômes peuvent parfois handicaper la personne affectée dans ses tâches quotidiennes.
La lumière a en effet un rôle important dans la régulation de notre horloge biologique interne.
Pour palier au manque de soleil et tout ce qu'il engendre, le massage "Equilibrance" est composé d'huiles essentielles de Sapin baumier, de Bergamote, d'Orange douce et de Pamplemousse, toutes des huiles qui apportent un sentiment de douceur, de paix intérieure et de détente de l'esprit.

~ Dossier du mois ~

Soigner avec l'énergie

Extrait d'un texte de Augustin de Livois

Une révolution copernicienne
La médecine énergétique est née des incroyables découvertes de la physique quantique.
Au cours du XXe siècle, des scientifiques (Max Planck, Albert Einstein, Niels Bohr, Gilbert Newton Lewis, Louis de Broglie, Erwin Shrödinger, Werner Heisenberg, Max Born pour les plus connus), ont formulé des théories en ont constitué le point de départ. Leurs travaux ont révolutionné la physique, les sciences et notre manière de percevoir le monde.
La physique quantique a permis de nombreuses applications technologiques comme l'énergie nucléaire, le laser ou l'imagerie médicale par résonance magnétique nucléaire. Mais ce n'est qu'un début. Dans le domaine de l'astrophysique, voire de l'informatique ou de la médecine, les avancées technologiques liées à la physique quantique pourraient être considérables dans les années qui viennent.
Les implications de cette nouvelle vision du monde sont si complexes, profondes et inhabituelles qu'une partie de la communauté scientifique a décidé de les éluder. Pour moi, nous sommes aujourd'hui comme les hommes du XVIe siècle à qui Copernic disait que la Terre tourne autour du Soleil : désorientés.
Il faut bien comprendre qu'avec la théorie de la physique quantique, nos scientifiques ont ouvert un nouveau chapitre de la connaissance humaine qui nous rappelle nos limites et notre ignorance du monde dans lequel nous vivons.
Et cette révolution en marche a nécessairement une influence sur la médecine. Il est vrai qu'il convient d'être prudent, parce que nous ignorons encore beaucoup de choses dans ce domaine. Mais les implications sont potentiellement révolutionnaires.

Matière, énergie, information
Car d'après la physique quantique, la matière telle que nous la connaissons n'existe pas. En effet, la matière est constituée d'atomes. Ces derniers contiennent un noyau autour duquel gravite un nuage d'électrons.
Or la distance entre ce nuage et le noyau est considérable. Comme le souligne le Dr Luc Bodin dans l'une de ses documentations [1] : « Pour donner une idée de l'échelle de ces éléments, si un noyau atomique avait la taille d'un ballon de football, l'électron qui gravite autour de lui aurait la taille d'une balle de ping-pong et serait éloigné de lui d'une distance équivalente à la hauteur de la Tour Eiffel ! » qui, rappelons le, culmine à 324 mètres de haut.
Le volume de l'atome est donc vide à 99,99 %. Mais le plus étonnant, c'est que le noyau qui est constitué de protons et de neutrons (les nucléons), eux-mêmes formés à partir de particules plus petites, les quarks, est lui aussi très majoritairement constitué de vide.
La solidité de la matière vient des forces considérables d'attraction et de gravitation qui lient ces éléments entre eux. Pour l'essentiel donc, la matière est de l'énergie structurée. L'homme n'échappe pas à cette réalité.
Si vous ne le saviez pas déjà, cette nouvelle devrait vous laisser songeur !
Mais l'histoire ne s'arrête pas là. Pour que le couple énergie/matière puisse fonctionner, il faut une information. C'est elle qui donne l'orientation générale du monde, c'est elle qui lui donne un sens qui permet l'assemblage de petites particules simples pour donner des ensembles plus complexes dotés de nouvelles propriétés, ce que Jean-Marie Pelt appelle l'associativité, ce qu'il a pu rappeler à l'occasion du dernier Congrès des herboristes co-organisé par l'IPSN en mai 2014.
Thérapies quantiques, thérapies anciennes
La physique quantique confirme trois postulats que nombre de médecines traditionnelles connaissaient déjà :
1. l'homme est à l'image d'un univers auquel il est lié,
2. nous sommes tous reliés entre nous,
3. notre corps est constitué d'énergie.
En effet, la médecine chinoise, la médecine indienne ou encore de nombreuses médecines chamaniques considèrent l'énergie comme un élément essentiel de la santé des êtres humains. Cela dit, les techniques qu'elles ont développées au fil des siècles de leurs traditions souvent plusieurs fois millénaires varient et ne s'accordent pas nécessairement entre elles.
En médecine chinoise par exemple, l'énergie du corps emprunte des méridiens dans lesquels elle séjourne deux heures par jour à tour de rôle [2]. À ce circuit s'ajoutent le rôle des saisons et la théorie des cinq éléments. Chaque élément (terre, métal, eau, bois, feu) correspond à un (ou plusieurs) organe(s) dominant(s) (rate, poumon, rein, foie, cour), à une émotion (anxiété, tristesse, peur, colère, énervement) [3] et à une saison (fin d'été, automne, hiver printemps, été).
Les interactions entre ces éléments, que permet la circulation de l'énergie, sont la base de la médecine chinoise ancestrale. La maladie vient d'un blocage de la circulation d'énergie. L'auscultation permet de déterminer où est le lieu de blocage, les outils du thérapeute (le massage, le qi qong, l'acupuncture, la diététique ou la pharmacopée), et de relancer la circulation de l'énergie.
Pour la médecine ayurvédique, l'homme est constitué d'un corps physique entouré de plusieurs corps énergétiques que nous ne voyons pas [4]. L'énergie entre et sort par des chakras qui remontent le long de la colonne vertébrale et les nadis qui la distribuent dans tout le corps.
En Occident, ces notions nous sont restées étrangères très longtemps et les tentatives d'introduire une médecine de l'énergie ont été farouchement combattues.
La situation pourtant évolue. Et l'intérêt pour les thérapies quantiques grandit au niveau du grand public bien sûr, mais aussi des scientifiques et des autorités médicales.

photo energie